La guerre 14-18

 

1er août : la France décrète la mobilisation générale

  • . 2 août : Mobilisation générale en France
  • Affiche ordre de mobilisation generale 1 archives nationales ae ii 3598
  • 3 août : l'Allemagne déclare la guerre à la France.
  •  
  • 11 novembre signature de l'armistice à Rethondes, fin de la Première Guerre mondiale
  • Waffenstillstand gr

Tableau représentant la signature de l’Armistice de 1918 dans le wagon-salon du maréchal Foch. Derrière la table, de droite à gauche, le général Weygand, le maréchal Foch (debout) et les amiraux britanniques Rosslyn Wemyss et G. Hope .Devant, le ministre d’État allemand Matthias Erzberger, le général major Detlof von Winterfeldt (avec le casque) de l’Armée impériale, le comte Alfred von Oberndorff des Affaires étrangères et le capitaine de vaisseau Ernst Vanselow de la Marine impériale.

 

Armisticetrain

Cette photographie a été prise après la signature de l'armistice à la sortie du « wagon de l'Armistice » du train d'État-Major du maréchal Ferdinand Foch (deuxième à partir de la droite).

 

« wagon de l'Armistice »

 

Compiegnevagnen

 

 

Journées du 24 et 25 août 1914

 

Vers 4 h du matin, les troupes françaises ont l’ordre d’évacuer Valenciennes en direction de Saint-Quentin. Un repli dans la pagaille, au milieu de colonnes de civils belges fuyant l’envahisseur. Un groupe de soldats, composés d’éléments un peu disparates (27e  RIT de Mamers, 127e RI de Valenciennes et 2e bataillon de Douaniers), se retrouve à Vendegies sur Ecaillon. Cela fait plus de dix heures qu’ils marchent, la température est caniculaire en cette fin du mois d’août 1914.

Ils décident de faire une pause rafraîchissante au bord des Harpies .«  Mais pendant qu’eux sont arrêtés, les Allemands ont avancé  »,. Des Allemands qui arrivent de Quérénaing où des otages civils sont fusillés (une cérémonie aura lieu là-bas aussi en leur honneur). Sur les hauteurs de Vendegies sur Ecaillon, ils tuent également Pierre Leblanc, paisible agriculteur, au mauvais endroit au mauvais moment.

Nouvelles exactions dans le centre du village. «  Ils se mettent à tirer sur la maison du maire et, par ricochet, ça met le feu au café en face.  » Le patron, Raymond Payen, 51 ans, décède. «  La rumeur courait dans l’armée allemande que les soldats français retiraient leurs uniformes et se déguisaient en civils  »..

Les soldats français, eux non plus, ne sont pas franchement à la fête. Sous un feu d’artillerie, ils fuient en direction de Bermerain. Ils arrivent à la Fosse-aux-loups  et tombent sur les Allemands et le feu de leurs mitrailleuses.

La 5ème compagnie du 27ème RIT et des soldats du 127ème RI  perd environ 130 hommes.

83 rescapés se dirigent vers Capelle, Escarmain, Solesmes et Le Cateau sous les ordres de l’adjudant Rollet pour être embarqués  sur Amiens par voie ferrée.

Tous les soldats tués dans cette bataille ont été inhumé sur place dans une fosse commune.

Une liste est dressée le lendemain par le curé du village qui a noté les noms des victimes avec les effets personnels retrouvés sur elles.

Ces soldats reposent aujourd’hui aux côtés de cinquante Britanniques (tués lors de la libération de Vendegies en 1918) dans le cimetière du calvaire, géré par le Commonwealth. 

 

Vendegies fut libéré le 24 octobre 1918 par la 61ième division britannique; pour le 50ième anniversaire des anciens combattants du “ Royal Warwickshire Régiment ”  sont venus à Vendegies. (98 soldats Anglais reposent dans les deux cimetières de Vendegies;48 soldats au « Vendegies cross roads British Cimetery »  et 50 soldats au « Crucifix cimetery ».)

                    Une plaque a été posée à cette occasion dans l’église et on peut y lire:

A la mémoire des habitants de Vendegies sur Ecaillon qui ont subi l’occupation de leur commune durant la guerre 1914-1918.

 

20 2

La commune de Vendegies à reçu la croix de guerre le 18 novembre 1922 pour citation à l'ordre de l'armée

Pour eugene

 

 

La pose d’une plaque commémorative à la Fosse-au-loup le 11 novembre 2014

Dsc02669 1

Cliquer sur la photo pour en savoir plus

 

Sur la photo prise à la fin de la guerre on peut voir les dégats aux toitures

Ruedesolesmes bd 2 

 

  •  
     
×