Les Chasses-Roues

 

Les Chasses Roues

 

IL subsiste encore dans notre village de nombreux chasses-roues en pierre qui évoquent encore un peu plus sur la vie d'autrefois.

Un chasse-roue, appelé aussi chasse-moyeux, est une pièce métallique ou en pierre située au pied d'une porte cochère ou d'un mur et qui est destinée à empêcher les roues de détériorer le mur. On le désigne également par boute-roue ou bouteroue et il a parfois pour synonyme garde-grève (garde-heurt en Normandie)

 Ces pierres appelées "chasses roues" ou "chasses moyeux" servaient à faciliter le passage des chariots et charrettes à l'entrée des portes cochères. Placées ainsi principalement de chaque côté de la porte, elles contribuaient à la protection des mûrs à une époque où les trottoirs étaient inconnus et les attelages (beaucoup plus longs que nos automobiles ) difficiles à manoeuvrer.
La conduite des voitures à cheval était parfois délicate pour un cocher malhabile ou avec des chevaux rétifs. Il n’était pas toujours aisé de passer sous un porche avec plusieurs chevaux parfois.
La plupart de ces voitures passaient par des portes cochères, des portails d’ateliers ou d’usines. Elles empruntaient des rues plus ou moins bien entretenues avec le risque que la roue ou son moyeu heurte et dégrade les montants d’une porte ou l’angle d’un mur.

 

Les chasse-roues se sont développés depuis l'Antiquité pendant toute l'époque des transports avec des voitures ou charrettes à cheval.

. Au Moyen Âge, les chasse-roues sont généralement des murets aménagés à la base du parapet d'un pont ou des bornes demi-circulaires appelées bornillons

 

Le chasse-roue remettait « dans le droit chemin » le véhicule... moyennant une forte secousse pour les passagers

 

Quelques exemples

2 7                                                             3 1                                                       3 7

 

Des "Chasses-Roues" dans Vendegies sur Ecaillon

A 12

B 8

C 6

D 7

E 4

F 3

I 1

J 1

 

×